La Cup: Mon bilan 2 ans après !


Corps, LifeStyle / mercredi, mars 14th, 2018

Ce n’est plus nécessaire de vous la présenter tant elle a fait parler d’elle. Elle est une des stars en matière de protections hygiéniques, dès lors que l’on souhaite une alternative aux tampons et aux serviettes, j’ai nommé: LA COUPE MENSTRUELLE ! (Ouais!!! Sujet super méga glamour – 👏 – alors si tu es un garçon: je ne te force pas à lire jusqu’à la fin 😬).

Aussi appelée La Cup (pour les intimes 😉), cela fait maintenant 2 ans, jour pour jour, que cette petite « coupette » en silicone chirurgical partage ma vie ! Je me suis donc dis qu’il était grand temps de vous dresser le bilan quant à son utilisation.

Avant toute chose, si vous arrivez sur cet article et que vous ne voyez pas de quoi je parle (ben oui, tout le monde n’est pas à la pointe de la mode en matière de protections périodiques, t’inquiète je ne t’en veux pas 😜), voici une remise à niveau:

La Cup: qu’est-ce que c’est ?

La Coupe Menstruelle (ou Cup) c’est ceci:

La Cup - LadyCup

Il s’agit donc d’un petit récipient en silicone chirurgicaldonc hyper souple – qui va s’insérer, un peu à la manière d’un tampon, afin de récupérer le sang de nos menstruations. (Oui alors dis comme ça, c’est pas « yummy yummy » mais je te jure que cet objet gagne a être connu !).

Il en existe de différentes marques, de différentes formes et de différentes tailles, vous avez donc l’embarras du choix pour trouver LA Cup qu’il vous faut. Afin de vous guider dans votre choix, je vous encourage vivement à vous rendre sur le site easycup.fr. Vous y trouverez notamment, un questionnaire, à l’issue duquel on vous oriente vers les modèles qui vous correspondent au mieux (pas mal, hein ??!).

Voilà, maintenant que vous savez de quoi il est question, voici mon avis;

Mes premiers pas avec la Coupe Menstruelle:

A la recherche d’une alternative à mes tampons bien trop irritants, et étant dans une démarche tendant vers le « zéro déchet »; la Cup s’est imposée à moi comme une solution bien plus saine pour mon petit corps et bien moins invasive pour notre environnement.

Après avoir rempli mon « quizz » sur le site easycup.fr, je me suis donc lancée, et ai commandé un modèle Taille L de chez LadyCup. Un modèle rose qui plus est – parce que je suis une princesse 😁. Je pensais avoir fait le plus gros – pas peu fière de moi – Coupe Menstruelle: à nous deux !

Oui, alors bon… c’était pas si simple, lorsque j’ai reçu mon colis, après déballage, j’ai été un peu désemparée devant cet objet « pas si petit que ça » et quelque peu inhabituel. Et pour ne pas vous mentir, j’ai mis deux cycles, avant d’arriver à me lancer (Hep hep hep, on ne rigole pas, c’est pas sympa de te moquer de moi 😅).

Par un matin de mars, matin bien choisi, car pas d’impératif de temps; je stérilise ma « coupette », 10 minutes dans l’eau bouillante (comme des coquillettes, oui Madame !).  Je m’installe au calme et c’est parti !

Je la plie en « U », comme ça:

plier sa cup en U

Et la mets en place. Première surprise, et contre toute attente, la mise en place a été un jeu d’enfant ! Première impression: je ne la sens pas plus qu’un tampon… je sens déjà que je vais bien l’aimer.

La notice stipule que la Coupe Menstruelle peu rester en place jusqu’à 12h – à ajuster en fonction de votre flux – je passe donc ma journée avec. Pas de gêne, pas de fuite, R.A.S !

Et puis, vient le moment de la retirer et là: une vague d’angoisse me submerge ! « Et si je n’arrivais pas à la récupérer ?! 😰 ». Je lis donc une nouvelle fois le mode d’emploi (à titre indicatif je crois que c’est le seul mode d’emploi de toute ma vie, que j’ai lu avec autant d’attention ! LOL), je m’installe sous la douche et parviens sans trop de difficultés à retirer, vider, nettoyer et réinsérer ma Cup.

Une fois mon cycle terminé, j’ai lavé ma Cup, et l’ai stérilisée une nouvelle fois. Je l’ai rangée dans son joli pochon en coton – prête pour le mois suivant. L’histoire était lancée, elle et moi, on allait faire un bout de chemin ensemble – c’était sûr !

Deux ans plus tard:

Et bien – je ne vais pas faire durer le suspens – aujourd’hui, j’aime toujours autant ce moyen de protection périodique !

Qu’on soit bien clairs, elle a ses petits défauts, mais par rapport aux tampons et serviettes jetables: il n’y a pas de comparaison possible. Alors vu que je suis parfaitement honnête avec vous, voici les petits défauts que j’ai relevés au fil du temps:

  • Il faut stériliser sa Coupe Menstruelle au début et à la fin de chaque cycle. Alors quand on est pas chez soi, ça peut être un peu délicat.
  • Elle n’évite pas en totalité les risques concernant le fameux syndrome du choc toxique. (Mais elle les réduit de manière considérable).
  • On voit le sang. (Mais après tout, c’est le notre…alors bon…).
  • Il faut oser « y mettre un peu les doigts ». N’ayant pas de système d’applicateur – il faut être un peu à l’aise avec son corps.
  • Il faut la rincer ET la nettoyer à chaque fois qu’on la vide: un point d’eau (ou au moins une bouteille) est donc nécessaire.
  • Elle ne fait pas disparaître les maux de ventre et les migraines ! (Et oui, on peut pas tout avoir !!)

Mais surtout ses qualités:

  • On ne se préoccupe de la « changer » que 2 fois par jour !! (On en oublierait presque qu’on a nos règles !)
  • Fini les irritations, mycoses et autres joyeusetés en fin de cycle !
  • Aucun contact du sang avec l’air – pas d’oxydation – donc pas d’odeur. (C’est pas glamour du tout ça je sais…désolée 😬).
  • Elle est plus écologique que les systèmes de protections jetables – on peut l’utiliser jusqu’à 10 ans. (J’te jure que c’est vrai !).
  • Elle est économique ! Entre 10 et 30€ dépensés seulement tous les 10 ans… faites le calcul !
  • Elle ne s’imbibe pas d’eau lorsqu’on se baigne avec. (Fini le tampon qui tripe de volume après ta session natation ! 👍).
  • Pas de ficelle visible. (Tu peux être « so sexy » à tout moment maintenant 😁).
  • Elle ne prend pas de place quand on part en voyage !!! (Bien plus de place dans la valise pour autres choses – des chaussures par exemple ?? 😇).

Et vu que je suis vraiment sympa, je vous livre quelques petites astuces pour rendre son utilisation encore plus facile 😉:

  • Je vide ma Cup le matin et le soir lors de ma douche. Au moins, pas de peur d’en mettre de partout…
  • Je la savonne au savon PH neutre, bio et sans parfum.
  • Pour être sûre qu’elle est bien positionnée et bien déployée: je la fais tourner sur elle-même. (Si elle tourne: c’est tout bon!).
  • Il ne faut pas hésiter à chercher le pliage qui vous convient le mieux pour l’insérer ! (Le choix est vaste, google est ton ami – la notice aussi !). Perso, je préfère cet « origami » là 😁:

pliage coupe menstruelle

  • Lors de la stérilisation, je la coince dans un fouet de cuisine, pour qu’elle remonte pas à la surface dans la casserole. (😜).

Vala, vala, je vous ai tout dit! Je rajouterai pour conclure, que je me souviens à peine comment c’était avant ! L’utilisation de la Coupe Menstruelle a radicalement changé ma façon de vivre cette période du mois, qui est tout sauf agréable (je ne fais plus 50 allers-retours dans la journée pour changer mon tampon, et je ne connais plus « l’angoisse de la fuite » – Houra, Youpi !).

J’envisage également d’essayer la « culotte de règles » pour la nuit et les jours de flux moins abondant.

Et vous ? Avez-vous essayé la Cup ? Qu’en pensez-vous ? Quelles protections favorisez-vous ?

Des bisous,

 

9 personnes aiment déjà ce post

Laisser un commentaire