J’ai arrêté la pilule: Mon bilan deux ans après !


LifeStyle, Vie de Maman / vendredi, avril 13th, 2018

Cela fait aujourd’hui deux ans que j’ai décidé d’arrêter la contraception hormonale: il est donc l’heure pour moi de vous dresser un petit bilan ! Let’s go ?

L’historique:

Pour celles qui ne me suivent pas sur ma chaîne Youtube, je vais vous expliquer rapidement mon historique. En premier lieu, j’ai commencé à prendre la pilule à l’âge de 16 ans, pas dans un soucis dermato, ni pour réguler un cycle irrégulier; j’ai simplement pris la pilule parce que j’étais dans une relation installée et que je cherchais un contraceptif (logique me direz-vous ! 😜).

La contraception hormonale et moi, avons eu une relation compliquée dès le départ: je ne la supportais pas bien, j’ai notamment déclaré du cholestérol, et je faisais des migraines à répétition (entre autres !). Ces faits ont conduit ma gynécologue de l’époque à changer mon type de pilule. C’est ainsi que je suis passée d’une pilule deux hormones – dites oestro-progestative – à une pilule mono hormone (qui à eu pour effet agréable de me déclencher des menstruations durant 30 jours – oh joie !!). Vu que l’entente entre cette nouvelle contraception et moi-même n’était toujours pas « cordiale », ni avec celle d’après, ni celle d’encore après (je suis pénible ! Que veux-tu ? 😜), j’ai écumé plusieurs types de contraceptions: double hormones, mono hormone, traitement destiné aux femmes ménopausées, re double hormones –  pour finir à l’anneau contraceptif (« Nuva**ng » de son petit nom).

L’anneau contraceptif est le mode de contraception que j’ai gardé finalement, je trouvais qu’il me convenait pas trop mal, même si dans les faits, plein de choses n’allaient pas.

L’arrêt:

Après la naissance de ma fille et un essai catastrophique du stérilet hormonal, je suis revenue à l’anneau (pourquoi changer une équipe qui gagne hein ?!).

Puis il y a deux ans, j’ai décidé que tant d’hormones, depuis tant de temps dans mon organisme, ça ne me convenait plus. Je suis allée voir ma gynécologue et ai demandé à mettre en place un stérilet au cuivre. Elle m’a mise en garde, m’informant que ce mode de contraception risquait d’augmenter mon flux – ce dernier étant déjà plutôt abondant (je sais, je sais, je suis glamour à fond 😄) –  mais « même pas peur » j’étais décidée et j’ai foncé.

Les premiers effets sont apparus très rapidement! J’ai perdu 4kg en quelques semaines sans rien changer à mon alimentation, mes migraines se sont faites plus rares et en matière de « flux »: pas d’apocalypse en vue (youpi, youpi !!).

Plus surprenant encore, moi qui souffrais de gros troubles intestinaux depuis des années. – longtemps attribués au stress par les médecins (à leur décharge je ne suis pas quelqu’un d’hyper zen 😇) – je me suis retrouvée en quelques mois à pouvoir vivre à nouveau normalement, manger ce que je veux, quand je veux, ne plus appréhender les sorties, bref, ne plus craindre que mon ventre fasse des siennes. Et alors rien que pour ça: l’arrêt de la pilule m’avait changé la vie !

Et puis, vue que rien n’est tout rose, 6 mois après la mise en place du stérilet: ma peau a fait des siennes (pas youpi !). L’acné a fait son apparition; front, menton et le long des mâchoires: moi qui n’avais jamais eu d’acné auparavant (non non même pas à l’adolescence !), j’étais un peu au bout du rouleau (ouais parce que la crise d’acné à 30 ans, j’te prie de croire que je me sentais seule 😅).

Mais il était hors de question de faire machine arrière, mon corps allait bien mieux en général: tant pis pour les boutons (moi ? têtue ?! je vois pas de quoi tu parles 😜).

pourquoi j'ai arrêté la pilule

Et aujourd’hui alors ?

Aujourd’hui, je suis toujours ravie de la décision que j’ai prise il y a deux ans ! Je n’ai plus jamais fait de cholestérol et mes maux de tête sont moins fréquents – ils interviennent désormais uniquement au moment de mes règles.

J’ai découvert ce qu’est la libido, MA libido, celle qu’il est normal d’avoir quand on a tout juste 30 ans et que je n’avais jamais connue (merci la pilule ! 😡).

Je n’ai toujours plus aucun trouble digestif, j’ai retrouvé une vie normale, je mange au restaurant et chez des amis, ce dont j’ai envie, sans avoir peur d’être malade « comme un chien » les heures qui suivent. Et dire que j’ai souffert pendant tant d’années et que la solution était si simple !

Ma peau va bien mieux ! J’ai réussi à réguler mon acné à l’aide d’une bonne routine de soin bio et de compléments alimentaires à base de Zinc. Je pense que ma peau ne redeviendra jamais comme elle était sous pilule, c’est certain. Mais mon corps a repris la main, et après le sevrage de toutes ces années d’hormones, j’ai en fait tout simplement ma peau, à moi… avec ses qualités et ses défauts, mais c’est la mienne.

Et je prends plaisir chaque mois à sentir fonctionner mon corps, les douleurs provoquées par l’ovulation, les sautes d’humeurs, les seins qui changent… ça ne paraît pas « wahou » dit comme ça, mais c’est la normalité. Et je me sens en adéquation avec moi-même, mon cycle n’est plus régit par un comprimé aux effets flous.

Alors je ne vous dis pas de ne plus vous protéger, hein !! Avoir un enfant n’est pas anodin et il faut être en mesure de l’accueillir. Toutefois, si vous ne vous sentez pas bien sous contraception hormonale, pourquoi ne pas vous ouvrir aux autres possibilités en matière de contraception ? A des options qui pourront vous aider à ne plus « subir » les effets de la pilule.

Et pour conclure, je trouve extrêmement dommageable, que les médecins refusent, en grande majorité, d’admettre que la pilule peut avoir de lourds effets indésirables sur le corps d’une femme. Il existe tellement d’autres solutions !

Bien évidemment que la pilule a longtemps représenté la « liberté de la femme » mais… la vraie liberté ne serait-elle pas d’être bien dans son corps ?

Et vous ? Quelle est votre expérience avec la pilule ? Quelle contraception privilégez-vous ?

Des bisous,

10 personnes aiment déjà ce post

12 réponses à « J’ai arrêté la pilule: Mon bilan deux ans après ! »

    1. Merci Madame ! Je me doute que nous ne sommes pas les seules dans ce cas…Il est temps que les langues se délient 😉. Des bisous 💋

  1. Waaa toutes les étapes que tu racontes jles connais. Depuis 3ans je ne prend plus la pillule et depuis je n’ai plus de maudite migraine ophtalmique. Par contee oui je souffre un ou deux jours par mois et ma peau c’est l’horreur. Mais au moins mon corps est au naturelle. Xd

    Pour la contraception au cuivre … C’est obliger d’avoir eu des enfants non?

    En tout cas ton article il est top bravo tu écris extremement bien 👍

    1. Merci Viviane ☺️. Héhé tu as bien raison ! Le corps au naturel c’est tellement bien. Pour ta peau ne t’en fais pas trop… tu vas sûrement finir par trouver un équilibre 😉.

      Alors pour le stérilet au cuivre, je sais que les Gynécologues préfèrent le mettre en place après une première grossesse (c’est le cas pour tous les stérilets, meme hormonaux d’ailleurs). Mais il existe des stérilets de taille adaptée pour les nullipares (les femmes n’ayant pas encore eu d’enfant 🙃). Alors n’hésite pas à en discuter avec ton médecin 😉.

      Belle journée et à bientôt,
      Des bisous 💋

  2. Article génial ! Je vais l’envoyer à mes deux copines à qui j’ai presque dit la même chose que toi, mot pour mot, la semaine dernière ;). Merci pour cet article très bien écrit.
    Elsa

    1. Merci à toi Elsa ! Je suis ravie que l’article t’ait plu 🙃.
      Et contente que nous partagions ce ressenti (je me sens moins seule 😜).

      Belle journée et à bientôt,
      Des bisous 💋

  3. Tres belle article. Je me retrouve dedans sous forme d un autre parcours, cela fait 4 années d arrêt de pilule. Et après la naissance de ma fille, qui a ete conçu par des petites mains 😊. (PMA) j ai directement refuser les ordonances de pilules qui m a ete donnée. Je me sens tres bien sans, et pour les boutons j ai aussi trouver la routine a adoptée. On trouve un reel équilibre entre les cycles et on est vraiment a l ecoute de son corps!. Bisous

    1. Merci Ellie ☺️! Je suis tellement d’accord avec toi, se sentir « fonctionner » et être à l’écoute de soi a un effet rassurant. Et effectivement on trouve notre propre équilibre du coup 👍🏻.

      A bientôt et passe une belle journée,
      Des bisous 💋

  4. Je me retrouve beaucoup dans ton article, j’ai arrêté la pilule il y a un an ça roule j’avais un SPM très marqué (nausées pendant 1 semaine, maux de ventre et de dos…) pour passer sous stérilet hormonal (je n’ai pas encore eu d’enfants et il est possible de poser un stérilet désormais). J’ai préféré celui ci au cuivre, car j’avais peur du flux continu justement. Mais j’hésite à changer mon stérilet hormonal pour le cuivre, car je n’en peux plus des prises de poids à répétition, de ma libido en berne et de mes sautes d’humeur (tantôt tout va bien, tantôt je suis déprimée !).
    Mais ton article fait du bien au moral !

    1. Merci pour ton commentaire Elsa et ravie que mon article booste un peu ton moral 😊. Je ne sais pas si ça peu t’aider, mais pour ma part je n’ai pas vu de changement majeur entre mon flux naturel (hors pilule) et mon flux sous stérilet au cuivre… j’utilise la Cup et elle tient sans problème la journée.
      Tiens nous au courant si tu passes au stérilet cuivre 😉.
      Belle journée à toi et à bientôt.
      Des bisous 💋

  5. Je me retrouve totalement dans cet article, J’ai beaucoup de soucis hormonaux. Endometriose, syndrome polykystique donc changement de contraception tous les ans car au bout d’une annee je ne supporte plus. Probleme digestion. Arthrose precose, dú surement à ces hormones.
    Demain J’ai rdv avec mon gygy c’est clair j’arrete tout, pendant 10 ans j’avais rien pris et malheuresement il a fallu recommencer ben stop moi j’arrete ca nous detruit.
    Merci

    1. Merci à toi pour ton commentaire ! Si je peux aider un peu, soutenir ou rassurer au travers de mon expérience: je suis satisfaite ☺️. Reviens nous dire si tu vas mieux après le sevrage de la contraception hormonale 🙂. Je te souhaite plein de « mieux » pour la suite ! Des bisous, 💋

Laisser un commentaire